Quand Trump renforce la Russie

Quelques jours après des événements controversés avec des dirigeants de l’OTAN et quelques heures après sa rencontre avec le directeur européen Vladimir Poutine, le leader Donald Trump a multiplié les attaques au sein de l’alliance. la protection collective assure la meilleure alliance de votre monde. Dans un entretien d’embauche de Fox Media mardi, l’hôte Tucker Carlson a interrogé le chef de l’exécutif sur la raison pour laquelle les troupes américaines devaient être utilisées pour protéger le Monténégro, qui a rejoint l’OTAN en 2017. Trump a déclaré avoir été « interrogé ». « Le Monténégro est vraiment un petit pays avec des hommes et des femmes très forts », ajoute Trump. « Ils peuvent être extrêmement compétitifs, ils peuvent être compétitifs, et bien, vous êtes dans la troisième guerre communautaire. » La critique de Trump sur le Monténégro – une terre balkanique un peu petite par rapport au Connecticut avec près de 630 000 individus – a motivé le rejet de l’adhésion à l’article V de l’OTAN, le principe clé qui oblige les associés à réagir lorsqu’un autre est infecté, incertain. « Le seul vrai champion est [Vladimir] Poutine, le directeur général de la Russie », Jorge Benitez, un collègue plus âgé de l’Autorité atlantique et un professionnel de l’OTAN, a conseillé Celebrities and Lines. « Poutine pourrait peut-être maintenant se demander si le rapport de l’OTAN 5 reste digne de confiance et il peut être influencé pour sonder l’OTAN et examiner la détermination des associés. » Ranko Krivokapic, chef de la direction du parlement du Monténégro depuis l’indépendance en 2006 jusqu’à l’année 2016, a directement attiré l’attention de Trump. « C’est le réalisateur le plus étrange des Etats-Unis », a déclaré Krivokapic à la BBC. « Avec ce type de directeur général, en ce qui concerne sa connaissance de la politique d’assurance étrangère, vous ne savez jamais ce qui se passe.Politique d’assurance inconnu n’est tout simplement pas son problème. » Le commentaire de Trump au sujet du Monténégro – qui a seulement 3.400 ouvriers de l’armée au total – provoquant une plus grande discorde a également levé les sourcils. « Je me demande avec qui ce conflit pourrait / pourrait se produire, étant donné que le Monténégro peut être une petite région dans le sud de l’Union européenne », a déclaré Barry Posen, professeur de recherche politico-scientifique au MIT, où il dirige la recherche sur la sécurité. Logiciel. « Peut-être le chef de l’exécutif craint-il d’être entraîné dans une guerre interne au Monténégro, mais notre dévouement à l’OTAN n’exigerait pas fondamentalement une action dans ce scénario particulier. »

Séminaire en cuisine: apprendre à mieux manger

Avec l’augmentation récente de la sensibilisation à la santé parmi la population en général, la nourriture est devenue un sujet très controversé. Les médias dominants quotidiens nous bombardent d’articles qui parlent d’une étude mentionnant comment un aliment particulier est mauvais pour vous. Les choses en sont arrivées à un point où il est démontré que tout ce qui est interdit aux fruits et aux légumes est toxique pour vous d’une façon ou d’une autre. En fait, beaucoup de fruits et légumes ont été montrés mauvais pour vous. Nous vivons maintenant à l’époque où les gens évitent les aliments que les humains ont consommés pendant des milliers d’années. Il est étrange de voir que les gens sont prêts à rejeter les connaissances acquises par nos ancêtres au cours de milliers d’années pour une étude scientifique qu’ils n’ont même pas lu. Ce que vous devez comprendre, c’est que les études scientifiques ne sont jamais en noir et blanc. Aucune étude scientifique ne mentionnera tout de suite qu’un aliment particulier est bon ou mauvais pour vous. Il y a beaucoup de nuances entourant les résultats des études scientifiques, que les médias traditionnels coupent pour rendre les résultats plus digestes pour la population commune. Ajoutez à cela l’élément sensationnel que les médias grand public doivent ajouter pour amener les gens à lire leurs articles et vous pouvez comprendre où les choses vont se diriger. Il y a beaucoup de bons aliments qui ont été attaqués ces dernières années. Dans cet article, nous allons parler de cinq aliments populaires que les humains ont consommés pendant des milliers d’années, qui subissent soudainement de nombreuses attaques. La plupart de ces aliments sont à base d’animaux et une partie de la raison de leur critique vient également de la communauté des droits des animaux. 1. Lait Les humains ont consommé du lait d’autres animaux depuis le Néolithique il y a plus de dix mille ans. Le lait est un aliment sain, ce qui signifie qu’il contient tous les trois macronutriments dont notre corps a besoin. Cela a du sens puisque les nourrissons survivent uniquement avec du lait et que le lait doit donc fournir tous les nutriments nécessaires à la croissance du nourrisson. La plus grande critique pour les bienfaits pour la santé de Milk vient des activistes des droits des animaux tels que PETA, qui ont un intérêt à décourager la consommation de lait pour arrêter la cruauté envers les animaux. Nous devons respecter et honorer leurs efforts concernant la cruauté envers les animaux, mais leurs recommandations sur les avantages nutritionnels du lait doivent être prises avec un grain de sel. Si quelqu’un ne veut pas consommer de lait en raison de ses croyances sur la cruauté envers les animaux, alors c’est son choix, mais il est toujours mauvais de répandre la désinformation et la vérité est que le lait est une excellente source de protéines et de calcium. Si vous estimez que consommer du lait qui aurait dû aller au veau est injustifié, permettez-moi de préciser que, traditionnellement, les agriculteurs avaient l’habitude de laisser le veau boire son lait et de traire la vache. Si vous nourrissez bien une vache, elle peut produire beaucoup plus de lait que le veau n’a besoin. Je le sais parce que ma famille a possédé des vaches. Cependant, je ne peux rien dire au sujet des laiteries industrielles, mais diaboliser le lait parce que certaines personnes abusent des vaches n’est pas justifié. 2 oeufs Les humains ont consommé des œufs d’oiseaux depuis la préhistoire. Le poulet a été domestiqué pour la première fois il y a environ 9000 ans et depuis, les œufs de poule font partie intégrante du régime alimentaire humain. Récemment, des œufs ont été attaqués pour leur taux élevé de cholestérol et de graisse. Encore une fois, la plus grande critique vient de la communauté des droits des végétaliens et des animaux, donc la prudence doit être utilisée avant de décider d’enlever les œufs de votre alimentation Les œufs sont une excellente source de protéines bon marché. De plus, la protéine d’oeuf est de très haute qualité car notre corps peut la digérer presque entièrement. En d’autres termes, si vous prenez 1 gramme de protéine d’oeuf, votre corps utilisera tout le gramme de cette protéine par opposition à la protéine que vous obtenez des haricots, où votre corps ne pourra utiliser que 0,75 grammes de cette protéine. En ce qui concerne la critique avec de la graisse, gardez à l’esprit que la graisse n’est pas une mauvaise chose si elle est prise avec modération; C’est quand vous prenez l’excès de graisse que cela devient un problème. Pour le cholestérol élevé, il n’y a aucune indication claire que l’ingestion de quantités modérées de cholestérol augmente vos niveaux globaux de cholestérol. Considérant le fait que les humains consomment des œufs depuis des milliers d’années, il n’est pas nécessaire de s’inquiéter du fait que manger des œufs avec modération va conduire à des maladies cardiovasculaires. Certaines personnes ont commencé à manger des blancs d’œufs pour éviter la graisse et le cholestérol du vitellus. C’est une approche appropriée si vous mangez beaucoup d’oeufs. Si d’un autre côté, vous ne mangez qu’un ou deux œufs, vous devriez manger l’œuf entier, car le jaune contient beaucoup de vitamines et de minéraux qui sont bons pour votre corps. 3. Viande rouge Nous consommons des viandes rouges depuis la préhistoire. La viande rouge est une excellente source de fer et de protéines. C’est aussi une excellente source de minéraux tels que le zinc et le phosphore et les vitamines B. La littérature de recherche est cependant pleine de l’association entre la consommation de viande rouge et les maladies cardiovasculaires, le diabète et le cancer. Source : cours de cuisine.

Etude sur les attaques par ransomware

Près de la moitié (48 %) des personnes interrogées affirment que leur organisation a subi une attaque par ransomware au cours des 12 derniers mois. Celles qui ont été touchées ont dû se défendre contre six attaques en moyenne et la majorité (94 %) a déclaré que ces attaques par ransomware ont eu des conséquences. Les conséquences les plus courantes sont l’augmentation des dépenses en sécurité informatique (67 %), le changement de la stratégie de sécurité informatique pour se concentrer sur la diminution des impacts d’une attaque (52 %) et la perte de confiance dans les solutions de cybersécurité existantes (45 %). Un peu moins des deux tiers (65 %) des répondants conviennent que les solutions traditionnelles de cybersécurité ne sont pas en mesure de les protéger contre la prochaine génération de logiciels malveillants tels que les ransomware. Bien que moins de quatre répondants sur dix (36 %) qui conviennent que leur organisation se sent impuissante à se défendre, et plus de sept sur dix (71 %) pensent qu’ils ont besoin d’une nouvelle solution pour protéger leur organisation contre les ransomwares. Parmi les répondants dont l’organisation a été victime d’une attaque par ransomware au cours des 12 derniers mois, un peu plus de huit sur dix (81 %) affirment que le cybercriminel a accédé au réseau de l’organisation par le biais d’un phishing via un email ou les réseaux sociaux. La moitié (50 %) affirme que le cybercriminel a obtenu l’accès grâce à la technique du drive-by-download causé par un clic sur un site web compromis et quatre personnes sur dix (40 %) déclarent avoir été infectées par un ordinateur faisant partie d’un botnet. Moins de la moitié (45 %) des répondants dont l’organisation a été touchée par une attaque par ransomware au cours des 12 derniers mois indiquent que le cybercriminel a pu crypter une partie des fichiers/données, mais que leur organisation a été capable de les décrypter. Environ un quart indique que le cybercriminel n’a pas réussi à crypter les fichiers/données (27 %) ou que celui-ci a pu crypter une partie des fichiers/données, mais qu’une sauvegarde était en place et que les organisations ont pu remplacer les fichiers cryptés (25 %). En moyenne, ce processus de remplacement a pris 33 heures « homme ». Seule une minorité de répondants (3 %) signale que le cybercriminel a pu crypter des fichiers/données que leur organisation n’a pas pu décrypter.

La nouvelle formation des pilotes

La formation des pilotes a pris de nouvelles mesures pour devenir de mieux en mieux. À l’époque, si quelqu’un veut s’entraîner, il devra risquer sa vie en pilotant un vrai avion. Ceci est cependant dangereux surtout si le pilote est encore un débutant et n’a pas encore assez d’expérience. Beaucoup de gens ont eu des accidents à cause de cela et certains sont même morts. Heureusement, la technologie a innové une nouvelle forme de formation plus sécuritaire qui permet aux pilotes d’avoir une formation pratique sans risquer leur vie. Ceux-ci sont connus comme des simulateurs de vol et voici quelques informations sur la façon de trouver le meilleur. Pourquoi le meilleur? Il est vrai qu’il y a beaucoup de simulateurs de vol que vous pouvez trouver. Mais pouvez-vous dépendre de chacun d’eux? Certains simulateurs de vol peuvent même ne pas être précis et vous mettre en danger réel une fois que vous pilotez un vrai avion. C’est pourquoi obtenir le meilleur est une chose très importante à faire. Le réalisme En choisissant le meilleur simulateur, le facteur le plus important est son réalisme. Pourquoi? C’est parce que si un programme ou un simulateur n’est pas assez réaliste, il peut ne pas être suffisant pour vous donner la formation pratique que vous recherchez. Assurez-vous d’obtenir celui qui est précis et assez bon afin de vous enseigner les moyens de voler vraiment. L’astuce à celui-ci est d’obtenir celui avec la plus haute réputation. Pour ce faire, parce que ceux qui ont une bonne réputation comme le Pro Flight Sim, sont de qualité supérieure à cent pour cent et sont certifiés pour vous donner une grande expérience réaliste. Ce que vous attendez Une fois que vous obtenez un simulateur de vol comme le Pro Flight Sim, attendez-vous à profiter d’une expérience formidable. On vous demandera d’abord quel métier vous aimeriez obtenir. Vous pouvez choisir parmi une large gamme de différents avions et même des hélicoptères. Ce simulateur de vol est également un simulateur d’hélicoptère qui le rend idéal pour les deux types de pilotes. Vous obtiendrez des commandes précises dans lesquelles tout est correct. En outre, vous pourriez éprouver toutes les tensions que vous éprouveriez normalement dans un avion ou un hélicoptère tout avec ce simulateur de vol étonnant. Source : simulateur de vol

Peine de mort aux Etats-Unis

L’année dernière encore, vingt-trois hommes ont été exécutés aux Etats-Unis, dans huit États, ce qui portait à 1 465 le nombre total d’exécutions réalisées depuis que la Cour suprême a approuvé les nouvelles lois relatives à la peine capitale en 1976. Environ 39 condamnations à mort ont été prononcées. Quelque 2 800 personnes étaient toujours sous le coup d’une sentence capitale à la fin de l’année. L’Arkansas a procédé à ses premières exécutions depuis 2005. L’Ohio a repris les exécutions après une interruption de plus de trois ans. La Floride a procédé à ses premières exécutions depuis janvier 2016, date à laquelle la Cour suprême fédérale avait statué que la législation relative à l’application de la peine capitale dans cet État était contraire à la Constitution des États- Unis. La cour suprême de Floride ayant estimé que cet arrêt ne s’appliquait rétroactivement qu’à environ la moitié des prisonniers condamnés à mort, les autorités ont pu commencer à exécuter ceux qui n’étaient pas censés en bénéficier. Les premières condamnations à mort au titre de la nouvelle loi de cet État relative à la détermination des peines ont été prononcées. Au cours de l’année, quatre prisonniers ont été innocentés des faits pour lesquels ils avaient été condamnés à mort dans les États du Delaware, de la Floride, de l’Arkansas et de la Louisiane, portant à 160 le nombre de cas de ce type recensés aux États-Unis depuis 1973.

Aix en Provence dans les airs

Un ami m’a récemment demandé de l’accompagner à Aix-en-Provence, où il devait se rendre pour effectuer un vol en avion de chasse. Nous en avons profité pour redécouvrir la ville, dans laquelle je n’avais plus posé les pieds depuis des années. Et à tort, car c’est un coin de France tout à fait charmant. A l’ombre des platanes dont le feuillage forme une voûte au-dessus du cours Mirabeau, on respire la douceur de vivre. Cette impression de bien-être, due à la présence bénéfique des eaux thermales, n’a d’ailleurs pas échappé aux Romains. Le consul Sextius s’y installa et donna son nom à la ville. C’est au XVIe siècle que l’économie y prit son essor. La noblesse de robe, qui aimait pavoiser, fit bâtir de somptueux hôtels particuliers, dont la façade en pierre blonde, ornée de pilastres, de balcons galbés et parfois d’atlantes ou de cariatides, affichait l’opulence des occupants. Pas moins de 78 hôtels particuliers mériteraient d’être visités, selon les habitants ! S’il était hors de question d’en faire le tour complet, nous en avons exploré quelques-uns au cours d’un après-midi splendide, qu’on peut véritablement qualifier d’été indien. Hormis le ravissant pavillon Vendôme, les plus beaux bordent le cours Mirabeau. Avant de rejoindre la cour de l’Archevêché où se pressent les passionnés d’opéra, nous nous sommes attardés à la terrasse des Deux-Garçons, et jeté un coup d’œil à l’intérieur de la brasserie pour admirer les lambris dorés et les miroirs biseautés. Nous sommes entrés dans la cathédrale Saint-Sauveur, qui contient un chef-d’oeuvre : le fameux triptyque du Buisson ardent, peint par Nicolas Froment (un peintre avignonnais du XVe siècle, si vous n’êtes pas amateurs de peinture). Nous nous sommes accordés quelques minutes de repos dans le cloître voisin que rythme une élégante colonnade. Puis nous nous sommes laissés prendre au charme de la vieille ville, alors que le marché battait son plein sur la place Richelme, et j’y ai acheté une boîte de calissons, une délicate spécialité à base de pâte d’amande, d’orange et de melon confits. Si j’étais rentré de voyage sans cadeau en main, je n’aurais probablement pas eu l’autorisation de franchir le seuil… Le clou de ce séjour aura cependant consisté à voir mon ami descendre de l’avion de chasse les jambes flageolantes, après une série d’acrobaties aériennes qui doivent bien retourner l’estomac ! Si vous êtes un amateur de sensations extrêmes, voilà le lien vers ces fameux vols acrobatiques. Retrouvez toutes les informations sur ce vol en Fouga Magister en suivant le lien.

Savoir gérer son cancer

Le 21 novembre, j’ai appris à l’issue d’une mammographie de routine que j’avais un cancer du sein. Je me suis fait opérer avant les fêtes. La tumeur a été repérée à temps, mes jours ne sont pas en danger, mais par mesure de précaution, j’entamerai bientôt une chimiothérapie. J’ai attendu d’être prête pour pouvoir vous en parler. Ce mois de janvier constituant une sorte de respiration entre deux moments charnières, ça me semble le bon moment. Sur L’Express, je relate sous différents aspects le rapport que j’entretiens depuis un mois et demi avec la maladie. J’y détaille comment je l’ai découverte, mes réponses aux questions qu’on me pose, les troublantes similitudes que je perçois entre grossesse et cancer, ce que ça fait que d’avoir un sein en moins, pourquoi il n’est pas question de me battre, comment j’ai géré annonces et réactions et quel est mon état d’esprit actuel, avant la chimio. J’ai souhaité le faire sur L’Express plutôt qu’ici car mon témoignage dépasse largement le cadre de mon blog. J’ai écrit ce texte pour moi et pour mes proches, mais également, peut-être, pour aider des personnes concernées par la même maladie. N’attendez de moi ni leçon de vie, ni expertise. Il y a encore quelques semaines, les mots « mastectomie » et « prothèse » m’évoquaient un univers médical à des années-lumière de mon quotidien. Le cancer est un monde que je suis en train de découvrir brutalement, comme tous les patients. Ce que j’ai écrit, à chaud, est un instantané de cette période décisive durant laquelle la maladie déboule et déplace tout. Souvent, après l’annonce de mon cancer, j’ai eu envie de dire à mes interlocuteurs que tout ça n’était pas si grave. Pour les rassurer et parce que je le pensais. Mais je ne savais plus trop ce qui était grave et ce qui ne l’était pas. Or, pour le Larousse, est grave ce « qui est critique, dramatique » ou ce « qui met en danger la vie de quelqu’un ». Je n’ai pas l’impression d’en être là. Jusqu’à récemment, je croyais ma vie toute tracée. Ce qui m’arrive me rappelle que rien n’est écrit. Ce cancer est mon « cygne noir » -un événement rare et imprévisible, aux conséquences d’une portée exceptionnelle, auquel j’essaie de trouver une explication a posteriori. Cette théorie popularisée par Nassim Nicholas Taleb se rapporte d’habitude à l’Histoire humaine. Je la trouve tout aussi éclairante à l’échelle individuelle. Mon cygne noir m’apprend à changer de regard sur l’imprévu: l’improbable peut survenir et ses conséquences peuvent s’avérer plus excitantes qu’effrayantes.

Une entreprise en apesanteur

Témoignage de l’un de nos clients qui a eu l’opportunité de vivre un moment très fort en effectuant un vol parabolique, ou autrement dit, un vol en apesanteur!

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de réaliser une des expériences les plus incroyables qui soit : j’ai effectué un vol en apesanteur. Ca s’est passé à New York à bord d’un avion zéro G : un Boeing 727 conçu pour monter et redescendre d’un coup ; pendant chaque phase de descente, l’on profite alors de 20 secondes d’apesanteur. C’est assurément trop peu (surtout au vu du prix), mais ça reste grandiose. Et puis, c’est la seule façon qu’on ait trouvée jusqu’ici pour tester l’apesanteur sans quitter la Terre ! Cette aventure m’a vraiment marqué. Du coup, depuis, je pense beaucoup à l’époque qui est la nôtre. Car même si pas mal de gens ne le voient pas, un changement majeur est à l’oeuvre, depuis quelques années : nous avons relancé la conquête spatiale. Si celle-ci s’est terminée après les premiers pas sur la Lune, elle est à nouveau sur le devant de la scène. Tous les indices en témoignent : le regain d’intérêt du public en la matière ; les projets fous d’Elon Musk ; cette idée de voyage sans retour sur Mars ; les films de science-fiction qui se multiplient à tout-va… Tout cela démontre l’intérêt des gens pour le sujet, et la volonté des entrepreneurs de s’y investir. Car cette fois, le défi ne se résume pas simplement à une course entre grandes puissances : il vise non seulement à permettre à l’être humain de conquérir les étoiles, mais aussi et surtout à survivre ! La population actuelle fait que notre bonne vieille planète ne nous suffit plus : elle ne possède pas assez de ressources pour nous tous. Ce qui conduit à deux solutions possibles : un effondrement soudain de la population, en raison d’une épidémie majeure, par exemple ; ou la conquête spatiale. Alors tournons-nous vers les étoiles avant que la planète ne nous envoie un message… Quoi qu’il en soit, si vous rêvez de savoir ce que ça fait de peser zéro gramme, je vous recommande le vol en apesanteur ! D’une certaine façon, c’est avoir un aperçu de l’avenir ! Plus d’infos par ici. Pour en savoir plus, allez sur le site spécialiste du vol en apesanteur.

Johnny à Saint-Bath

Johnny recevra ce samedi un immense hommage «populaire». Plusieurs centaines de milliers de fans sont attendues. Un cortège funéraire descendra les Champs-Élysées jusqu’à la Madeleine où Emmanuel Macron fera une brève intervention. Entre 500 et 700 bikers fermeront la marche. Johnny sera ensuite inhumé lundi en fin de matinée au cimetière de Lorient, sur l’île antillaise de Saint-Barthélemy où le chanteur se rendait très régulièrement en famille. «Le corps arrivera dimanche soir à Saint-Barthélemy et il sera inhumé lundi en fin de matinée au cimetière de Lorient», a déclaré le président de la collectivité Bruno Magras en précisant que la cérémonie devrait avoir lieu «dans l’intimité familiale». Tombés amoureux de l’île de Saint-Barth, Johnny et son épouse Laeticia avaient fait construire en 2008 une villa sur les hauteurs du quartier de Marigot, baptisée «Jade» en l’honneur de leur fille aînée. En septembre, après le passage du cyclone Irma, le chanteur, qui avait quitté l’île quelques jours plus tôt, avait ouvert sa maison aux sinistrés, mais la villa était trop endommagée pour pouvoir accueillir des habitants sans risque. «Il m’a confié à plusieurs reprises qu’il souhaitait être enterré à Saint-Barth, les discussions sont en cours avec la famille», avait déclaré dès jeudi midi à l’AFP Bruno Magras.  «Son patrimoine réel est celui de la France» Le chanteur Michel Polnareff n’apprécie pas vraiment que Johnny soit inhumé à Saint-Barthélemy et le fait savoir sur sa page Facebook. «Avant qu’on ne me pose la question, j’aimerais y répondre. Je trouve étrange qu’on soustraie l’enveloppe de Johnny à son public et qu’on rende impossible à ses fans la possibilité de lui montrer à quel point ils sont attachés à lui. Une fleur, un message, une photo, un trèfle à quatre feuilles …», a-t-il écrit vendredi matin. «Il fait partie du monde de Saint-Barth dans un univers de vacances ensoleillées mais son patrimoine réel est celui de la France, et je trouve impensable qu’on empêche tous ceux qui se trouveraient, tout comme moi, inconsolables de cette immense perte et de son courage, dans l’incapacité de lui montrer leur reconnaissance par une impossibilité de la lui démontrer», poursuit-il.

Le challenge des entreprises de l’eau

Les industries rejetant leurs effluents dans les systèmes municipaux ou les eaux de surface doivent se conformer aux arrêtés ou autres règlements pour éviter les amendes. Par conséquent, dans bien des cas le traitement en fin de cycle est nécessaire à l’usine avant le rejet. Dans certaines situations, les industries trouvent aussi plus avantageux de payer les amendes que d’investir dans le traitement afin de respecter la règlementation. Les effluents mixtes nécessitent des chaînes de traitements complexes et résultent en une qualité de rejets d’eaux usées conforme aux règlementations locales. Cette eau, parce qu’elle doit souvent répondre à des règlementations rigoureuses, peut être inutilement de qualité supérieure à celle exigée à d’autres fins, par exemple les applications de recyclage. Étant donné qu’il est habituellement plus difficile et coûteux de traiter des eaux usées contenant de nombreux polluants que des eaux usées contenant une seule de ces substances, il est souvent souhaitable de procéder à une séparation des flux. Il convient également d’éviter de mélanger des eaux usées plus concentrées avec des flux qui pourraient être convenables pour le rejet direct ou le recyclage. Toutefois, dans certains cas spécifiques, le mélange approprié de flux d’eaux usées provenant de différentes sources pourrait potentiellement avoir des effets bénéfiques en ce qui concerne le traitement. De toute façon, le traitement adapté à l’usage prévu peut optimiser la qualité de l’eau pour son prochain usage. Il existe une myriade de choix de traitement, à savoir les étangs de stabilisation, la digestion anaérobie et les bioréacteurs destinés à la production du biogaz, les boues activées, différents types de membranes, le rayonnement UV, l’ozonisation, l’oxydation avancée et l’utilisation de différentes sortes de terres humides. En 2015, l’exploitation pétrolière et gazière, l’industrie agroalimentaire, et l’industrie minière devaient représenter la moitié de l’ensemble des dépenses en technologies de traitement des eaux, et une croissance supplémentaire dans la technologie était prévue pour répondre aux exigences strictes en matière de décharge, par exemple dans le secteur minier. D’ici à 2020, le marché des technologies de traitement de l’eau industrielle devrait progresser de 50 %.

Réussir vos séminaires et incentives