Magnifier l’un des plus jolis pays au monde en parapente

L’aviateur doit alors réagir selon une méthode compétitive similaire, en tirant facilement et de manière décisive les poignées vers le bas considérablement avant que le tangage ait cessé. Même dans de tels cas, la pression de gestion se situera aux niveaux appropriés. Le scénario commun serait que la résistance dans les poignées commencera par une position vraiment basse. Au besoin, le pilote doit tirer les commandes vers le bas à un degré qui serait dangereusement proche du décrochage dans des conditions de vol normal. Important: dès que le tangage vers l’avant s’est arrêté, le système de freinage doit être immédiatement lancé efficacement. En raison du mouvement de balancement du pilote, la perspective de la grève profite à la normalité assez rapidement. Si les freins sont maintenus à un point bien trop bas, l’aile ralentit dangereusement et peut caler. Encore une fois, le pilote obtient cette information avec la pression de gestion, car elle augmente de la même manière que la direction de l’invasion se normalise. Effet initial maximal: Gestion (s) des rejets de manière à ce que la contrainte de gestion connue dans un endroit assez neutre soit évidemment gérée. Ceci est certainement comparable lorsqu’il s’agit d’une réduction asymétrique de la pression autour de l’aile ou même du côté d’attaque global, c’est-à-dire une panne imminente. La bonne réponse dans des cas comme celui-ci est de tirer les systèmes de freinage plus bas de manière décisive jusqu’à ce que la tension de la poignée soit réparée, puis de relâcher la ou les commandes. Déclenchement en terrain élevé … Si la voile monte dynamiquement, après avoir simplement été soigneusement guidée dans un paysage particulièrement élevé et dans des situations venteuses, la situation est la même dès que l’aile tente de tanguer vers l’avant de manière agressive en voyage. Les premiers doivent amener rapidement et de manière décisive le système de freinage à la suite du maintien de la verrière mentionnée précédemment, ce qui aidera à éviter une panne. Lors de l’acquisition du travail, les contrôles devraient alors à nouveau être dévoilés selon une méthode adaptée. … et dans un paysage plat Un point de lancement plat avec très peu de vent demande alternativement à l’aviateur de se comporter pratiquement exactement dans le sens inverse, tout comme les scénarios de vol d’avion dans lesquels la couverture se trouve derrière l’aviateur. Lorsque les élévateurs A sont relâchés trop tôt ou que l’aviateur freine pendant le cycle de croissance, cela pourrait sans aucun doute empêcher l’aile de se mettre à niveau au-dessus du pilote, mais rester coincée juste derrière lui. À l’intérieur de la phase d’accélération sur terrain plat, même un freinage relativement modéré peut provoquer ce type d’angle d’invasion plus élevé, empêchant l’aile de descendre. Envolée dans les thermiques Les régions énergétiques avec des remontées au vent présentant de nombreux avantages et des endroits en courant descendant ont besoin d’un type de vol qualifié qualifié. En raison d’un abaissement de la tension de gestion sur le frein extérieur, qui peut être constamment maintenu à l’effort, vol parapente Vosges un pilote sensible sait dès que la voile va tomber en panne (et tire rapidement les freins vers le bas au point de niveau de résistance régulier ). Une contrainte accrue de la poignée à l’intérieur du système de freinage à un niveau inférieur, avertit le pilote de toute direction de frappe améliorée et lui demande de décharger la collecte de gestion afin de ne pas provoquer de décrochage, si la montée est importante. Faire des cercles dans des thermiques turbulents exige un vol productif par supériorité.