Le gaulois bougon

Pour quelle raison les français grognent-ils ? C’est une question tout à fait sérieuse. Nous jouissons d’une couverture santé exceptionnel, nous vivons dans un pays riche, et en dépit de ça nous passons le plus clair de notre temps à râler. C’est plutôt insolite, si l’on prend la peine d’y réfléchir cinq minutes. Dernièrement, j’ai effectué un symposium au cours duquel j’ai examiné cette question avec certains de mes collègues. Et nous nous sommes faits la réflexion que nous ronchonnions vraiment énormément pour un rien, de manière générale. C’est même la première chose qui vient en tête à un étranger lorsqu’il parle de la France ! Mais pourquoi pensons-nous de cette manière ? Bon, certains pensent que c’est le fruit du siècle des Lumières, où l’on a appris à avoir un esprit critique. Mais la raison me paraît relativement éthérée, tout de même : les philosophes ont bon dos. Pour moi, ce caractère provient de notre pessimisme. Des experts ont mis en évidence que nous sommes dans l’ensemble plus pessimistes que certains pays émergents ! Oui mais alors, pourquoi donc sommes-nous tant pessimistes ? Voyez la campagne électorale qui fait la une de l’actualité : tous les candidats n’aiment rien tant que taper sur le « système »noter tout ce qui ne fonctionne pas. Ca, nous sommes capables de l’entendre. Mais tout discours un tant soit peu positif est aussitôt démonté. Il y a là une énigme : la France est une démocratie opulente, et nous nous plaignons comme si nous étions un pays sous-développé. Et le plus incroyable, c’est que personne n’est capable d’expliquer pourquoi nous voyons comme ça ! Ceux qui en parlent sur internet bottent systématiquement en touche, et dénombrent les bénéfices qu’il y a à râler (c’est une soupape de sécurité, etc.). Mais c’est pour moi une façon de détourner l’attention, et oublie tous les problèmes que cela implique ! En fin de compte, la demeure encore intacte. Si j’étais un bon français, je terminerais sur cette pensée négative, mais, je vais terminer sur une remarque positive : cet incentive . Je l’ai trouvé excellemment mené. Voilà l’agence qui l’a mis sur pied, si ça vous intéresse.