La crise commerciale refera surface par la dette des sociétés

Les avertissements concernant la montée en flèche du crédit aux entreprises risquées ont été lancés à un rythme soutenu – bien que le danger ne soit pas clairement défini. Le dilemme est le secteur de plus de 1 billion de dollars en options de prêt à effet de levier. C’est le jargon de Wall Street pour des prêts personnels très attentifs à des organisations disposant d’un budget inférieur à la norme. Les représentants de la Réserve fédérale et des institutions de la Banque centrale occidentale ont pris conscience de la croissance de la dette personnelle des entreprises et des entreprises, ainsi que de l’usure des normes de prêt. Les prêts financiers sont souvent regroupés dans des titres connus sous le nom d’engagements de prêts garantis (CLO). La plupart des chiens de garde craignent de répéter que la situation en 2007-2008 est moins probable simplement parce que la majorité de la dette personnelle n’est pas présentée par les banques. Mais cela peut poser un autre problème: les régulateurs centrés sur les institutions financières cherchent surtout à identifier les causes des menaces et à la manière dont elles vont souvent se répercuter sur le processus financier si la conjoncture économique baisse. Les entreprises surendettées pourraient être confrontées à une grave anxiété et, parfois, à une insolvabilité, à des emplois menaçants et à une nouvelle récession. «Je me rappelle toujours personnellement que même le décideur le plus intelligent possédant le point de vue, les informations et les ressources les plus performants avait été aveuglé par l’ampleur et l’ampleur de votre tourmente du logement», affirme Label Spindel, responsable des achats chez Potomac Stream Capital. «Les emprunts à effet de levier et les dettes commerciales ne sont certainement pas des logements, mais ils sont peut-être beaucoup plus répandus qu’on ne le croit.» Les aspects du marché des emprunts bancaires à effet de levier vont être familiarisés avec les étudiants de la crise du logement. Avec des niveaux d’intérêts plus bas, les courtiers sont prêts à prendre de meilleurs risques pour obtenir des résultats plus importants. Ce qui permet de disposer de beaucoup d’argent facilement disponible pour les prêts, ce qui facilite l’utilisation par des entreprises solvables à moindre prix. Au lieu de conserver les prêts financiers risqués sur les guides, les créanciers vendent souvent ces personnes à des gestionnaires d’actifs qui les regroupent sous la forme de CLO (Securities-Clo), qui sont commercialisés auprès d’investisseurs tels que des fournisseurs d’assurance et des fonds de couverture. Produire sur les portions les plus risquées de CLO peut stratégie 9 pour cent par an. En outre, l’expansion des prêts à effet de levier a été renforcée par les règles des prêteurs postérieures à la crise qui ont favorisé la montée en puissance des fournisseurs de prêts fictifs – des sociétés financières qui ne sont pas contrôlées comme les institutions financières. Le marché des prêts à effet de levier a plus que triplé depuis 2012. Les risques d’utilisation risquent bien de s’aggraver: le besoin de prêts à effet de levier des consommateurs diminuant cette année, ceux qui recherchent néanmoins des prêts ont déjà pu obtenir des conditions plus souples. . Les protections dans les contrats de prêt personnel qui sont conçues pour protéger les fournisseurs de prêt des défaillances sont parmi les plus faibles possibles, selon Moody’s’s Buyers Services. Et les prêteurs ont commencé à accepter des prévisions beaucoup plus ambitieuses d’économies de coûts et de bénéfices futurs des entreprises à la recherche d’options de prêt. Gardez à l’esprit les prêts hypothécaires à domicile sans affirmation de flux de trésorerie?